Transformation du bâtiment des Arcades

Fermeture

Le Café des Arcades sera fermé pour rénovation du 1er octobre 2019 au 31 octobre 2020.

Art Computer, Cantina del mulino et Le cadre à dorer continueront a vous accueillir durant toute la durée des travaux.

Café des Arcades après travaux

Au cœur du quartier historique du Bourg, le Café des Arcades est un lieu cher aux Fribourgeoises et aux Fribourgeois. L’établissement borde la place des Ormeaux, qui sera valorisée dans le projet de réaménagement du Bourg. Le Conseil communal a décidé d’aller de l’avant dans son aspiration à requalifier le Bourg en concrétisant le dossier de la transformation des Arcades et de son café.

Des travaux d’assainissement des installations électriques et sanitaires deviennent urgents ; la cuisine professionnelle doit être adaptée aux normes actuelles et des aménagements permettant l’accès à l’établissement pour les personnes à mobilité réduite doivent être entrepris. Par ailleurs, des interventions sont nécessaires sur la toiture-terrasse dite du Bletz ; des faiblesses statiques ont été confirmées en 2016, ce qui a mené à l’interdiction de rassemblements de masse sur ce site, par exemple lors des festivités de la Saint-Nicolas. Afin de pouvoir réutiliser l’espace de la toiture-terrasse pour des manifestations publiques, un renforcement de la dalle est indispensable.

Avancement
  • Demande du crédit d’étude décembre 2016
  • Avant-projet et projet juin 2016-août 2017
  • Mise à l’enquête et traitement d’une opposition 23 août 2017 - 12 juillet 2018
  • Demande de crédit d’ouvrage au Conseil général 19 février 2019
  • Fermeture du café 29 septembre 2019
  • Début des travaux  octobre 2019
  • Remise de l’ouvrage octobre 2020
Historique

Le bâtiment des Arcades construit en 1861-64 par l’architecte Théodore Perroud à l’emplacement d’anciennes halles démolies en 1798 constitue un des exemples les plus importants de galerie marchande du XIXe siècle dans la ville de Fribourg. Urbanistiquement, l’édifice s’insère dans le contexte bâti en marquant la transition entre la Place des Ormeaux et les hauts immeubles environnants. Le pavillon, dressé au-dessus du Café, articule le rapport avec la rue de Morat et la Place de Notre-Dame avec son église.

À l'origine, chaque travée du bâtiment correspondait à une boutique, à l'exception du premier magasin et du café. Les magasins du rez-de-chaussée sont reliés aux locaux de service situés au premier étage. Quant au Café des Arcades, le procès-verbal de la séance de la Commission des Arcades du 10/01/1864 nous informe de la présence d’un escalier tournant reliant l’escalier en pierre, qui dessert les caves avec l’escalier en colimaçon, qui relie encore aujourd’hui le premier étage au pavillon et à la terrasse du « Bletz ».

En 1915, le Café des Arcades est agrandi de façon modulaire avec l’ajout d'une surface correspondant à deux travées. La dimension du café passe alors de trois à cinq travées. Par rapport à l’état actuel des lieux, la cuisine est placée au même endroit, mais elle est plus petite. Ce n'est qu'en 1935 que la cuisine atteint ses dimensions actuelles et que la paroi qui la délimite ne suit plus le rythme des arcades. Le bâtiment dans son état actuel est doté d’un système structurel dont l’essentiel, hormis les murs de façade, date du début du XXe siècle.

Vue d’ensemble 1950

Image

Fotografien von Jacques Thévoz. Sammlung Kunstdenkmäler © Amt für Kulturgüter Freiburg.

Objectifs

Le projet de transformation du Café des Arcades représente l’un des premiers éléments tangibles de requalification du Bourg. Les premières phases d’étude se sont articulées autour des thématiques suivantes :

  • la valorisation du rapport entre l'intérieur du café et la Place des Ormeaux;
  • l’agrandissement du café en intégrant une partie des locaux du magasin attenant;
  • la définition d’une nouvelle exploitation verticale du Café des Arcades;
  • l’organisation d'une hiérarchie plus claire entre les « espaces servants » (cuisine, toilettes, vestiaires, dépôts, locaux techniques) et les « espaces servis » (salle à manger, pavillon);
  • l’accessibilité des personnes à mobilité réduite aux locaux du café et à la terrasse;
  • l’assainissement structurel de la toiture-terrasse du « Bletz » pour retrouver cet espace comme lieu public majeur du site;
  • la diminution de l’impact environnemental, en se raccordant au chauffage à distance.
Agrandissement du Café des Arcades

L’avant-projet adopte une démarche respectueuse, cherchant avant tout à mettre en valeur la substance existante et à conserver l’image de « café de quartier ». L’apparence extérieure, presque inchangée depuis 1863, sera préservée, tout comme les éléments de décoration intérieure. Un réaménagement notable concerne le déplacement à l’étage de la cuisine qui sera plus spacieuse et dont les équipements seront modernisés. Les WC trouveront également leur place au 1er. Ces déménagements permettront un agrandissement de la salle à manger au rez-de-chaussée. Il servira aussi la cuisine puisqu’elle deviendra plus spacieuse et ses équipements seront modernisés.

L’escalier d’origine, qui mène au premier étage, sera reconstruit et lié à celui descendant à la cave. Un ascenseur permettra l’accès de tout l’établissement aux personnes à mobilité réduite. Le sous-sol abritera les locaux du personnel, les dépôts et les locaux technique. Le local attenant sera pour sa part réaménagé afin d’accueillir des expositions publiques.

La chaufferie étant vétuste, il est prévu de raccorder les Arcades au chauffage à distance, conformément au plan communal des énergies.

Vue de la salle à manger

Terrasse du Bletz et pavillon

Le projet propose d’intégrer le pavillon dans le concept d’exploitation. Dans cet esprit les locaux servants (cuisine et sanitaires) ont été placés au 1er étage, entre le café au rez-de-chaussée et le pavillon et sa terrasse en toiture.

Un équipement réduit de cuisine permettant la production d’une restauration rapide est prévu dans le pavillon, afin de servir les clients du bar et de la terrasse imaginée sur le Bletz. L’ameublement du pavillon au deuxième étage est limité au strict nécessaire afin de préserver son habillage en bois et la vue sur l’extérieur à travers les grandes fenêtres existantes.

Vue pavillon

Requalification du Bourg

La transformation du bâtiment des Arcades s’insère dans le processus de requalification du Bourg initié par le concours d’architecture en 2015 et tout particulièrement avec la Place des Ormeaux. La mise au point de cet espace sera traitée dans le cadre du projet de requalification du Bourg.